Paris, 2021

L’Agence NC explore toutes les mises en scène d’expositions et de parcours muséographiques : qu’ils soient permanents, temporaires, petits ou grands, patrimoniaux ou thématiques, modestes ou spectaculaires, culturels ou événementiels, la signature de l’agence s’applique à une grande diversité de projets.

Matériaux, couleurs,
espaces, lumières,
contenus, dispositifs.

Son activité rayonne sur les grands lieux culturels, en France et à l’étranger, mais aussi sur une clientèle privée. Son cœur de métier couvre aussi l’aménagement intérieur.

La cour du XIème arrondissement qu’elle occupe à Paris est devenue au fil des années un creuset qui fédère graphistes, éclairagistes, designers, scénaristes, concepteurs multimédia.

Portée par l’intuition et la curiosité, l’Agence NC apporte sa touche singulière à une discipline encore jeune, qui conjugue l’art de l’éphémère, la connaissance, le patrimoine, le divertissement.

C’est dans cette ambiance créative et innovante que naissent des mises en scène, dont l’ambition de forme et de contenu rend chaque projet unique.

Nathalie Crinière

Fondatrice et Directrice artistique

Nathalie Crinière est diplômée de l’École Boulle en architecture intérieure, et de l’École Nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris en design industriel. Elle a profité de son cursus scolaire pour étudier à la Georgia Tech Institute of Technology d’Atlanta en Géorgie, USA. Elle s’installe ensuite pour un an à Barcelone, dans l’agence de Pepe Cortes, architecte d’intérieur. De retour à Paris, après un passage dans différentes agences, elle exerce d’abord comme indépendante avant de fonder sa propre structure.

L’équipe

Nathalie Crinière
scénographe, directrice d’agence, depuis 1998
Laurence Hardy
responsable administrative, depuis 2001
Hélène Lecarpentier
scénographe, directrice de projet, depuis 2003
Anne Lebas
scénographe, directrice de projet, depuis 2008
Tomoko Nishiki
scénographe, cheffe de projet, collaboratrice libérale, depuis 2009
Flora Tanguy
scénographe, cheffe de projet, depuis 2011
Chloé Degaille
scénographe, cheffe de projet, collaboratrice libérale, depuis 2012
Paul François
scénographe, chef de projet, depuis 2014
Abdel Ammari
perspectiviste, indépendant, depuis 2015
Taoyu Wang
scénographe, chef de projet, collaborateur libéral, depuis 2015
Aude Weinich
scénographe, cheffe de projet, depuis 2016
Maëlys Chevillot
scénographe, cheffe de projet, depuis 2017
Héloïse Lévêque
scénographe, cheffe de projet, collaboratrice libérale, depuis 2019
Lucile Louveau
scénographe, cheffe de projet, collaboratrice libérale, depuis 2019
Matteo Soyer
scénographe, chef de projet, collaborateur libéral, depuis 2021
Jiebing Zhang
scénographe, cheffe de projet, collaboratrice libérale, depuis 2021

Notre démarche d’éco-conception

L’objectif est de créer des expositions plus durables, réduisant l’empreinte carbone, sans compromettre la créativité, la viabilité économique et l’adaptation à tous les publics : penser léger et utile, optimiser les volumes pour faciliter le transport et penser réutilisation de mobilier d’une exposition à l’autre.

Nous sommes sensibles aux initiatives et mouvements fraîchement nés comme Scénogrrrraphie (dont nous faisons partis), aux nouvelles matériauthèques bio-sourcées, et participons à des tables rondes. Nous nous informons régulièrement sur des nouvelles pratiques et guides pour faire évoluer notre métier. Nous souhaitons développer notre éthique, sensibilier nos clients, faire évoluer notre pratique design dans les expositions.

Quelques exemples de projets qui s’inscrivent dans une démarche de durabilité :
– Musée de Vire : Vitrines évolutives, mobiliser interchangeables (matériaux sans COV, valchromat vernis hydro)
- Musée Carnavalet : vitrines durables étanches qui garantissent la sécurité d’œuvres / mobiliers interchangeables pour permettre l’évolution du musée (acier thermolaqué matériaux non poreux, pérennes et robuste) / vitrines historique remises aux normes pour être adaptés
– Muséum d’Orléans : choix de matériaux responsables pour le graphisme, cartels interchangeables
- Musée de la Villa du temps retrouvé : cimaises modulables
-Mobiliers réutiliser pour 2 expositions temporaires : « Rodin - Mapplethorpe » et « Rodin, laboratoire de la création » au musée Rodin /
« Fantôme d’Asie du Sud-Est » et « Madagascar »
au Quai Branly / « Paparrazzi » et « Leiris & Co » au Centre Pompidou Metz
-Exposition «OULIPO» à la bibliothèque de l’arsenal : mobiliers évolutifs, réversibles, systèmes d’accroche astucieux pour préserver l’existant